Définitions des épreuves terminales du bac 2021

Les épreuves terminales des baccalauréats général et technologiques ont été définies dans le B.O spécial n°2 du 13 février 2020.

On y trouve également les notions et capacités du programme de la classe de terminale ne pouvant pas faire l'objet de l'épreuve de spécialité.

  • épreuve de grand oral du bac général : page 5
  • Épreuve de l'enseignement de spécialité « physique-chimie » : page 37
  • Épreuve de l'enseignement de spécialité « sciences de l'ingénieur » : page 44
  • épreuve de grand oral des bacs technologiques : page 53
  • Épreuves des enseignements de spécialité dans la série sciences et technologies de laboratoire (STL) : page 57
  • Épreuves des enseignements de spécialité dans la série sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) :  page 69
  • Épreuves des enseignements de spécialité dans la série sciences et technologies de l'industrie et dudéveloppement durable (STI2D) : page 89

 

 

Le Bulletin officiel spécial n° 6 du 31 juillet 2020 modifie le contenu des épreuves de la filière ST2S :

 

La note de service n° 2020-013 du 11 février 2020 relative aux épreuves des enseignements de spécialité dans la série sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) à compter de la session 2021 de l'examen du baccalauréat est modifiée comme suit :

À la partie « Chimie », de l'épreuve de « Chimie, biologie et physiopathologies humaines », le paragraphe de la partie « objectifs » rédigé comme suit :

« La partie Chimie de l'épreuve de Chimie, biologie et physiopathologie humaines s'appuie sur les spécificités du programme de cet enseignement en classe de terminale défini dans l'arrêté du 19 juillet 2019 paru au BOEN spécial n° 8 du 25 juillet 2019, couvrant les thèmes 1 et 2 et la partie du thème 3 intitulée « Le rôle des biomolécules et des oligoéléments dans l'organisme pour une alimentation responsable » délestée de la question des additifs alimentaires. L'épreuve peut mobiliser, lorsque le thème scientifique s'y prête, le programme de l'enseignement de spécialité physique-chimie pour la santé de la classe de première, défini dans l'arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n° 1 du 22 janvier 2019, sans qu'il soit le support exclusif du sujet. »

Est remplacé par le paragraphe rédigé comme suit :

« La partie Chimie de l'épreuve de Chimie, biologie et physiopathologie humaines s'appuie sur les spécificités du programme de cet enseignement en classe de terminale défini dans l'arrêté du 19 juillet 2019 paru au BOEN spécial n° 8 du 25 juillet 2019, couvrant le thème 1 délesté de la question « Comment les polluants de l'air et de l'eau sont-ils gérés ? », le thème 2 délesté de la question « Quels enjeux sanitaires sont révélés par l'analyse de la composition des milieux naturels ? » et le thème 3 délesté des parties « De la molécule au médicament » et « L'usage responsable des produits cosmétiques ». L'épreuve peut mobiliser, lorsque le thème scientifique s'y prête, le programme de l'enseignement de spécialité physique-chimie pour la santé de la classe de première, défini dans l'arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n° 1 du 22 janvier 2019, sans qu'il soit le support exclusif du sujet.  

Ces dispositions entrent en vigueur pour la session 2021 du baccalauréat technologique.

Pour le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Édouard Geffray

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (BO_special_n2_13_02_2020.pdf)BO_special_n2_13_02_2020.pdf