Collège

Propositions de l'UdPPC
sur l'enseignement des sciences en collège

Fiche de synthèse n° 2 (avril 2008)

Dans la vie quotidienne, les sciences et la technologie sont omniprésentes. Il nous semble donc indispensable de prendre en compte cette réalité en donnant aux jeunes d’aujourd’hui la possibilité de mieux les comprendre. C’est pourquoi il est important avant tout de leur transmettre le goût, voire la passion, de l’observation et de la découverte scientifique. Les élèves doivent être mis en activité et aborder les différents thèmes dans un enseignement interdisciplinaire actualisé.

CLASSE DE SIXIÈME
Objectifs transversaux visant à amener l'élève à observer scientifiquement le monde qui l'entoure

  • Approche principalement qualitative et unifiée des sciences autour de thèmes généraux transdisciplinaires compréhensibles par les élèves.
  • Maîtrise des langages (oral, écrit, symboliques, mathématiques…).
  • Démarche expérimentale.
  • Utilisation raisonnée des TICE en vue de la validation du B2i.

Proposition : Réintroduction de la physique-chimie dans un enseignement repensé des sciences et de la technologie

  • Les trois disciplines (physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie) gardent leur identité, avec un horaire minimum de 1,5 h pour la physique-chimie.
  • Le programme de sciences expérimentales et de technologie est unifié autour de thématiques transdisciplinaires centrées sur la maîtrise du langage au travers des sciences et des activités expérimentales.
  • L’écriture du programme autorise une lecture non linéaire qui évite le morcellement des connaissances et permet le repérage des points de passage obligés liés aux compétences-clés du socle commun.

Conditions nécessaires

  • L’enseignement est fait en groupes allégés pour une partie significative de l’horaire.
  • Des moyens horaires et financiers sont attribués pour permettre la mise en place de projets culturels autour de la culture scientifique et technique (classes à PAC, ateliers scientifiques, actions innovantes à caractère scientifique et technique…).
  • Toutes les actions (échanges de pratique, des visites in situ) réunissant les enseignants du primaire et du collège sont développées.
  • Une formation transdisciplinaire des professeurs, validée, est organisée.
  • Des heures de concertation sont prévues.

Modalités possibles de cet enseignement

  • L’enseignement de ce programme peut être assuré, à raison de 4,5 heures par semaine, par une équipe de professeurs (sciences de la vie et de la Terre, technologie, physique-chimie) ou par un seul professeur d’une des trois disciplines, volontaire et formé spécifiquement.

Arguments

  • Assurer la continuité pédagogique avec les programmes de sciences et de technologie à l’école et ainsi valoriser les acquis de l’école élémentaire.
  • Poser les premières briques d’une culture scientifique au collège.
  • Rappeler ou introduire la démarche expérimentale et la démarche scientifique, utiles pour la suite des études au collège.
  • Confronter le collégien à la réalité de l’expérience.
  • Développer chez les élèves l’autonomie, la rigueur, l’esprit d’initiative et l’esprit critique.

Remarque

  • L’expérimentation de l’enseignement unifié lancée par les académies des sciences et des technologies en 2006 doit être évaluée.

CLASSES DE CINQUIÈME ET DE QUATRIÈME
Objectifs transversaux pour amener l'élève à observer, comprendre et analyser le monde qui l'entoure

  • Complémentarité affichée dans les contenus des programmes des différentes disciplines scientifiques.
  • Maîtrise des langages (oral, écrit, symboliques, mathématiques…).
  • Démarche expérimentale.
  • Utilisation raisonnée des TICE, en particulier pour la validation du B2i.

Propositions

  • Les programmes du cycle central en physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie et mathématiques sont élaborés autour de thèmes transdisciplinaires.
  • L’écriture de chaque programme autorise une lecture non linéaire qui permet le repérage des points de passage obligés liés aux compétences-clés du socle commun.
  • Un horaire minimal de 1,5 h en physique-chimie, en groupes à effectifs allégés (par exemple deux classes - trois groupes) afin de  permettre un enseignement expérimental, est indispensable.
  • Il faut incorporer une évaluation des capacités expérimentales et des compétences du socle commun à travers les sciences physiques.

Conditions nécessaires

  • Prévoir pour les professeurs les formations nécessaires au travail interdisciplinaire, à la didactique des sciences, aux évaluations et à l’introduction pertinente d’éléments d’histoire des sciences et d’épistémologie.
  • Des moyens horaires et financiers sont attribués pour permettre la mise en place de projets culturels autour de la culture scientifique et technique (IDD, classes à PAC, ateliers scientifiques, actions innovantes à caractère scientifique et technique…). Ces projets feront l’objet d’une évaluation, un suivi des élèves ayant bénéficié de ces dispositifs sera organisé.

Arguments

  • Poursuivre l’apprentissage de la démarche et du raisonnement scientifique, associés le plus souvent possible à une expérimentation. Montrer l’intérêt des savoirs et savoir-faire des disciplines scientifiques.
  • Confronter le collégien à la réalité de l’expérience.
  • Développer chez les élèves l’autonomie, la rigueur, l’esprit d’initiative et l’esprit critique.
  • Donner des points de repère qui permettent aux élèves d’acquérir des éléments de culture scientifique nécessaires à la compréhension du monde technique dans lequel ils vivent.

CLASSE DE TROISIÈME
Objectifs transversaux pour amener l’élève à observer, comprendre, analyser afin d’exercer  un regard critique
sur le monde

  • Différenciation des disciplines tout en maintenant la cohérence des programmes scientifiques.
  • Maîtrise des langages (oral, écrit, symboliques, mathématiques…).
  • Démarche expérimentale.
  • Utilisation raisonnée des TICE, en particulier pour la validation du B2i.

Propositions

  • Les programmes de troisième en physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie et mathématiques doivent être en cohérence avec le cycle central et les enseignements scientifiques des lycées professionnels, des lycées généraux et des lycées technologiques.
  • Pour la physique-chimie l’horaire élève doit être de 2 h par semaine, en groupes à effectifs allégés permettant l’expérimentation (par exemple deux classes - trois groupes).
  • L’écriture de chaque programme autorise une lecture non linéaire qui permet le repérage des points de passage obligés liés aux compétences-clés du socle commun.
  • Le diplôme national du brevet comporte une épreuve terminale de sciences (physique-chimie, SVT et technologie).
  • Une évaluation des capacités expérimentales acquises tout au long du collège est prise en compte pour cette épreuve.

Conditions nécessaires

  • Des moyens horaires et financiers sont attribués pour permettre la mise en place de projets culturels autour de la culture scientifique et technique (classes à PAC, ateliers scientifiques, actions innovantes à caractère scientifique et technique…). Ces projets feront l’objet d’une évaluation, un suivi des élèves ayant bénéficié de ces dispositifs sera organisé.

Arguments

  • Confirmer chez les élèves les projets d’orientation vers les métiers scientifiques et techniques ; les sciences physiques ont un rôle non négligeable pour le choix des enseignements de détermination en seconde (PCL, MPI…) et de certains BEP.
  • Acquérir et comprendre les éléments de base d’une culture scientifique et technologique (démarche, lois).
  • Continuer à montrer l’intérêt des disciplines scientifiques pour le futur citoyen : utilité des savoirs, des savoir-faire et des méthodes d’analyse afin de développer l’esprit critique, en particulier vis-à-vis des grandes problématiques du monde contemporain.

TOUTES CLASSES
Objectifs

Importance affirmée de la gestion du laboratoire, de la sécurité des personnes et de la protection du matériel.

Positions et propositions

  • Ouverture de postes de personnels technique de laboratoire (PTL) dans les collèges.
  • Maintien des heures de décharges :
    – heure de laboratoire s’il y a des PTL ;
    – heure hebdomadaire pour tous les enseignants effectuant au moins 8 h d’enseignement de sciences expérimentales en collège, s’il n’y a pas de PTL.