Mercure : présentation

Elément MERCURE

Hg (Z = 80)

 

Structure électronique, configuration de l'état fondamental.

La configuration électronique de l'état fondamental est (1s)2(2s)2(2p)6(3s)2(3p)6 (3d)10 (4s)2(4p)6 (4d)10(4f14)(5s)2(5p)6 (5d)10 (6s)2.

 

Place dans la classification périodique

Le mercure appartient au bloc des éléments d, colonne 10 (nd10) et à la 6ème période.

 

Abondance dans la nature

Sur Terre, l’abondance du mercure est de 0,05 ppm dans la croûte terrestre.

 

Principaux composés

Le cinabre HgS pigment vermillon, l’oxyde de mercure HgO, composés organométalliques : (méthylmercure …). Il existe aussi à l’état natif (petites gouttes de mercure dans les roches).

 

Propriétés chimiques

La structure électronique des derniers niveaux d’énergie de l’atome de mercure (5d)10(6s)2 indique des niveaux complets, ce qui explique la grande stabilité observée. Beaucoup de métaux forment des amalgames avec le mercure. D’où son utilisation comme cathode en électrochimie (polarographie notamment).

 

Principaux degrés d'oxydation

Le mercure comporte deux degrés d’oxydation (I) et (II) correspondant au départ des électrons du niveau 6s. Le degré d’oxydation (I) correspond à une dimérisation du composé mercureux, qui contient deux atomes de mercure liés. Ainsi pour le chlorure mercureux Hg2Cl2 : Cl-Hg-Hg-Cl.

 

Principales propriétés physicochimiques

Les données sur les énergies d'ionisation, l'électronégativité, la nature des liaisons figurent dans les adresses données dans la sitographie. C’est le seul métal liquide dans les conditions normales. Grande densité : utilisation dans les baromètres d’hier. Grand coefficient de dilatation : utilisation dans les thermomètres …

 

Propriétés atomiques et isotopes

Le mercure possède 7 isotopes stables  196Hg (0,2% des atomes), 198Hg (10,1%), 199Hg (17,0%), 200Hg(23,1%), 201Hg (13,2%),. 202Hg (29,6%), 204Hg (6,8%).

 

Importance industrielle

La grande toxicité du mercure limite son utilisation. Deux grandes utilisations : amalgame et électrochimie.

Amalgame :

La métallurgie de l’or et de l’argent a utilisé le mercure pour séparer ces métaux de leurs minerais en faisant des amalgames. En chirurgie dentaire, les « plombages » sont des amalgames entre le mercure et l’argent, l’étain ou le cadmium.

Electrochimie :

L’électrolyse à cathode de mercure pour obtenir du dichlore se poursuit, mais tend à disparaître au profit d’autres techniques.

Les piles bouton les piles alcalines contiennent du mercure.

Les lampes fluorescentes utilisent du mercure.

 

Toxicité-importance biologique

Le mercure dégage des vapeurs très toxiques. L’intoxication conduit à l’hydrargyrisme. Certains sels de mercure sont des poisons violents (HgCl2, oxydes…).

Le méthylmercure fut la cause de la catastrophe et de la « maladie de Minamata » au Japon en 1953 : rejet à la mer de dérivés du mercure, catalyseurs de l’hydratation de l’acétylène produit par la société Chisso (1932-1966), formation de methylmercure, catalysé par des bactéries sulfato réductrices, accumulation dans la chair de poissons gras, consommation des poissons … Le méthylmercure attaque le service nerveux central. L’intoxication a provoqué des troubles neurologiques, des décès et des malformations congénitales.

Cependant, le mercurochrome, (ou sel de sodium de l'acide dibromo-2,7 hydroxy-3(hydroxymercuri-4 oxo-6 xanthényl-9)-2 benzoïque) a été distribué en France comme antiseptique d’application locale jusqu’en 2006 !

 

 

Histoire, Date de la mise en évidence

Le métal mercure est connu depuis l’antiquité, de même pour le cinabre HgS. La formation d’amalgame entre le mercure et l’or et l’argent est connue depuis 500 ans avant notre ère. L’alchimie a accordé une place considérable aux travaux sur le « mercure » philosophique (différent du mercure commun) et à sa combinaison avec le « soufre ».

 

Origine du nom et du symbole

Vient du nom du dieu Mercure (messager des dieux) pour souligner l’aspect mobile de ce métal, qui était aussi appelé le vif argent. Le symbole chimique Hg vient du latin hydrargyrum (et du grec hydros et argyros) qui signifie argent liquide .

 

Le mercure en un clin d'œil

Table : Informations essentielles sur l'élément mercure.

 

     Nom : mercure

     Symbole : Hg

     Numéro atomique : 80

     Masse atomique : 200,59

     Etat à 298 K du mercure : liquide

     Couleur : gris brillant

     dans la classification périodique

     Colonne : 10

     Période : 6

     Bloc : bloc des éléments d

     Classification : métallique

 

 

en savoir davantage :

- la chimie au CNRS : un savoir-faire maison. Conçu comme une visite guidée de maison, ce site invite à découvrir une chimie du quotidien sous la forme des objets et des produits qui accompagnent votre vie de tous les jours. Aller à la cave voir les lampes fluo

http://www.cnrs.fr/inc/chimissimo/accueil/accueil.html

Sitographie

Bibliographie

  

Retour à la table des matières de « La classification : un dossier… »

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (AIC-2011-05-02_mercure_photos.pdf)AIC-2011-05-02_mercure_photos